Comment intégrer l’éducation positive à l’école ?

Une psychologue a mis en place une méthode qui est aujourd’hui appliquée par plusieurs école. Il s’agit de l’éducation positive qui se situe entre l’autoritarisme et le laxisme. Elle favorise le développement de l’enfant c’est pourquoi de nombreux établissements scolaires ont choisi d’intégrer l’éducation positive à l’école . Les maîtresses et institutrices sont donc inviter à:

Encourager les élèves

Les élèves sont de nature différentes, certains ont plus de mal que d’autres à atteindre des objectifs. L’institutrice se doit donc de regarder au cas par cas les élèves dans le but de leur apporter le soutien dont ils ont besoin. Comparer les élèves les uns les autres n’a jamais été une solution, punir un élève parce qu’il n’est pas comme les autres non plus. L’institutrice devra permettre à l’enfant d’être lui même et ainsi développer sa confiance en lui. Pour ce faire, elle aura besoin de discerner les besoins de chaque enfant et de les comprendre.

Valoriser les élèves

Il est important de faire comprendre à l’enfant que chacun a sa place dans un groupe et qu’aucun membre du groupe ne doit être négligé. En essayant de comprendre l’élève, l’institutrice pourra mettre en valeur ses compétences en lui assignant une tâche à sa portée, ou lui confier une responsabilité où il pourra montrer ses capacités. C’est un autre moyen de développer l’estime de soi de l’élève. Afin de s’assurer que l’élève sera capable de réalise la tâche, l’institutrice veillera à avoir un minimum d’information sur l’élève.

Allier fermeté et bienveillance

La méthode de l’éducation positive vise à être bienveillante et ferme à la fois. Le fait est de gronder un enfant a tendance à lui faire croire qu’il n’est pas aimé. De ce fait, il faut une sanction adapté et cohérente avec la faute réalisée. Inutile de prononcer la punition sur un coup de colère, l’idéal serait de prendre du recul. La sanction sera alors mieux acceptée de plus si elle a été établi au préalable c’est-à-dire avant même que la faute n’ait été commise. L’enfant doit toujours sentir que son institutrice est bienveillante malgré les sanctions qu’elle peut donner. Cependant, cette bienveillance doit avoir des limites que l’institutrice se doit de faire respecter.

Pour faciliter l’éducation positive à l’école, une communication ainsi qu’un climat de confiance mutuelle devront être instaurés auprès des élèves et de l’institutrice. L’éducation positif joue un rôle important dans le développement de l’enfant car elle lui permet de grandir en toute sécurité. L’école devrait être un lieu où l’enfant peut être lui-même et se sentir bien dans sa peau et non une sorte de maison correctionnelle. Il est recommandé aux directeurs des établissements scolaires de former leurs institutrices à ces pratiques visant à promouvoir l’éducation positive.

Conseils pour bien se préparer aux oraux des grandes écoles
Apprendre l’anglais facilement via une application