EPI : Les enseignements pratiques interdisciplinaires

EPI

Depuis des années, le système scolaire Français est critiqué. Considéré comme étant trop théorique et rigide, le ministère de l’éducation tente de faciliter l’apprentissage à travers une nouvelle réforme destinée aux collèges français. Depuis 2017, une nouvelle discipline est apparue pour les élèves de la 6ème à la 3ème : les enseignements pratiques interdisciplinaires. 


Dans cet article, nous expliquerons les fondements de cette nouvelle matière enseignée. Aussi, nous développerons le principe même de l’interdisciplinarité. Nous évoquerons les thématiques abordées lors de cet enseignement. Enfin, nous présenterons les détails de mise en œuvre de l’EPI. 

Qu’est-ce qu’une EPI ? 

Comme évoqué précédemment, les enseignements pratiques interdisciplinaires sont uniquement accessibles pour les élèves de collège. La démarche consiste à construire et approfondir des connaissances abordées dans le programme d’enseignement. Une phase d’apprentissage qui permet d’étudier un sujet et des connaissances théoriques de manière ludique. 


Pour mettre en œuvre le projet, les élèves doivent former des groupes et choisir plusieurs thématiques proposées. L’ensemble des recherches devront être rendu à la fin du l’année et sous forme de réalisation aboutie (vidéo, affiche, film, ect)


En termes d’évaluation, l’épreuve comprend une note individuelle mais également collective. La qualité de l’expression orale ainsi que la maîtrise des connaissances seront des critères clés lors de l’évaluation finale. D’un point de vue individuel, l’autonomie et le sens du travail d’équipe seront des critères analysés tout au long de l’année. Un exercice en douceur qui leur permettra de mieux appréhender la démarche projet davantage accentuée au lycée. 


Bien évidemment, cette nouvelle modalité est applicable à l’ensemble des collèges de France. Que votre enfant soit étudiant dans un collège privé à Paris ou dans un établissement public dans la Creuse, ils devront tous deux s’exercer sur ce projet. 


Retour sur les fondements d’un projet interdisciplinaire


Pour rappel, l’interdisciplinarité consiste à croiser deux ou plusieurs disciplines. L’objectif est de créer des synergies communes entre les compétences, savoir-faire et aptitudes de chacun. Autour de ce projet, les élèves pourront construire leurs apprentissages et leur méthodologie idéale pour répondre à la consigne de l’EPI. 

Les thématiques proposées par l’enseignement 

Les enseignements pratiques interdisciplinaires doivent s’articuler autour de huit sujets : 

  • Sciences, technologies et société

  • Langues et cultures étrangères ou, le cas échéant, régionales

  • Langues et cultures de l’Antiquité

  • Transition écologique et développement durable

  • Corps, santé, bien-être et sécurité

  • Culture et création artistiques

  • Information, communication, citoyenneté

  • Découverte du Monde économique et professionnel


Ces thématiques doivent contribuer à la mise en œuvre de différents parcours éducatifs : 

  • Le parcours citoyen,

  • Le parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC),

  • Le parcours santé

  • Le parcours avenir

 

Comment mettre en place une EPI ? 


Découvrez en 4 étapes la mise en œuvre du parcours EPI : 


Étape n°1 : La première étape consiste à expliquer aux élèves le projet et son périmètre d’intervention (sens, intérêt, objectif ou encore les attentes des jurys). Suite à cette présentation, chaque étudiant devra trouver une équipe dans laquelle travailler. 


Étape n°2 : Le second temps concerne le choix des thèmes et de la problématique. Chaque matière abordée tout au long de l’année apportera au projet un nouveau regard. Un travail en continu pour lequel chacun doit être vigilant sur les connexions possibles entre le projet et les apprentissages standards. 


Étape n°3 : Cette étape est utile pour l’ensemble du projet. En effet, une fois les ressources recueillies. Les étudiants devront passer à l’analyse globale et répondre de manière objective à leur problématique. 

Étape n°4 : La dernière étape consiste à créer un support de production final. En fonction du niveau et du groupe dans lequel évolue l’élève, les attentes liées au support seront différentes. Néanmoins, le jury prendra en compte l’originalité et la créativité apportée au support de présentation. 

Apprendre les tables de multiplication
Garde d’enfant en anglais : les avantages